Vous êtes ici : Accueil > Les Actualités proches de vous

Détail de l'actualité

Les flux rss du siteImprimer la page

Prédation du loup : les éleveurs de Canjuers s'organisent

Depuis la session de la Chambre d'agriculture du Var organisée à Montmeyan et consacrée à l'élevage, (notamment à la problématique du Loup), la mobilisation avance. Éleveurs, Collectivités, Chambre d'agriculture du Var, Cerpam et Fédération des Chasseurs se sont associés pour définir et mettre en oeuvre un plan d'actions afin de lutter contre la prédation du loup sur le territoire de Canjuers.

Fin avril, la Chambre d'agriculture du Var et le Cerpam ont organisé une réunion de travail avec les éleveurs de Canjuers et les trois collectivités concernées (Dracénie, Pays de Fayence, Lacs et Gorges du Verdon).  

Il en ressort notamment la volonté de créer une association des éleveurs de Canjuers dont l'objet sera de préserver l'activité pastorale et sylvopastorale sur le territoire du camp militaire en organisant la coopération des éleveurs. Cette association s'est fixée 3 objectifs principaux : 

  • la ré-ouverture des milieux pastoraux et la réalisation d'équipements pastoraux (parcs, bergeries...)
  • l'organisation d'une véritable régulation de la population de loups afin de diminuer sensiblement la pression de prédation
  • la négociation avec l'Autorité militaire sur les moyens d'adaptation de la gestion pastorale à l'évolution de l'activité militaire (2018)

L'association des éleveurs de Canjuers sera créée le 20 juillet 2017 (date de l'Assemblée constitutive). 

Après sa création et le dépôt de ses statuts en préfecture en juillet, l’association :

  • élaborera rapidement un plan d’actions Pasto-Canjuers 2017-2020
  • négociera avec le Préfet, l’Autorité Militaire de Canjuers et les financeurs (Région) la mise en œuvre du plan défini (second semestre 2017)
  • mettra en place les actions début 2018
  • et pourra faire l’objet d’une labéllisation Groupement d’Intérêt Economique et Ecologique - GIEE


L’implication des intercommunalités dans ce projet est primordiale afin que les éleveurs se sentent soutenus, car sinon la déprise pastorale du site se poursuivra. En effet, cette dernière est estimée à 40% depuis 10 ans ce qui représente plus de 8 000 ha abandonnés sur les 31 000 ha d’unités pastorales du Camp.


Contacts :

Chambre d'agriculture du Var : François DROUZY
04 94 50 54 75 - francois.drouzy@remove-this.var.chambagri.fr

CERPAM : Pascal THAVAUD
04 94 50 54 90 - pthavaud@remove-this.cerpam.fr