Vous êtes ici : Accueil > Les Actualités proches de vous

Détail de l'actualité

Les flux rss du siteImprimer la page

Quand les plasticulteurs russes rencontrent les plasticulteurs vauclusiens…

…Ils parlent plasticulture et des avantages apportés par le plastique à l’agriculture Vauclusienne, maraîchère, arboricole et viticole.
André Bernard, Président de la Chambre d’agriculture du Vaucluse a reçu la délégation russe dirigée par Alexey Makarychev, Directeur du développement chez BASF en Russie, accompagné par le Comité français des Plastiques en Agriculture et Agripolyane, pour un moment d’échanges et de partage entre deux agricultures qu’apparemment tout différencie, mais qui font face aux mêmes difficultés : productivité, coût de production, protection de l’environnement…

« Si le Vaucluse est l’un des départements agricoles les plus petits de France, il est l’un des plus importants par le chiffre d’affaires dégagé » présente André Bernard. « Le plastique y joue un rôle essentiel pour assurer un haut niveau de productivité et de qualité, tout en réduisant la consommation de produits de traitement ». Les échanges ont duré plus d’une heure. Ils ont notamment porté sur le développement des paillages biodégradables, alternative efficace et compétitive face aux paillages conventionnels réputés très souillés et de plus en plus coûteux à recycler. « Les moments d’échanges entre des mondes différents sont très enrichissants et nous permettent tous de progresser » a conclu André Bernard.

La journée d’étude s’est prolongée par la visite du site de collecte de RécupAgriE Comtat à Monteux.

Accueillie par son président Michel Recordier, la délégation a été très impressionné par l’efficacité du dispositif mis en place par l’association des agriculteurs qui collecte plus de 1 500 tonnes de plastiques usagés, récupérées dans les filières ADIVALOR pour être recyclées, et qui fait face à une demande en croissance constante. « L’équilibre financier est difficile à trouver et dépend beaucoup des conditions de reprise des films » déclare Michel Recordier, inquiet de l’évolution de ces conditions à la suite des bouleversements que subit actuellement le marché. Pour Alexey Makarychev, l’expérience de RécupAgriE Comtat, exemplaire en France, est une expérience dont la Russie peut s’inspirer.

La journée n’aurait pas été complète sans la visite d’une exploitation maraîchère. La délégation a été reçue par Monsieur Costa Helen, producteur de mâche à Aubignan, dont la production bio utilise exclusivement du paillage biodégradable. « Après le cycle de culture, le paillage biodégradable disparaît totalement et rapidement dans le sol » déclare avec satisfaction Monsieur Costa Helen.
La réduction de l’impact environnemental de la production agricole, tout en produisant plus et mieux avec moins, la contribution à l’économie circulaire, avec la gestion des plastiques agricoles en fin de vie, ont constitué le fil conducteur de cette journée. Les plasticulteurs russes sont rentrés avec la conviction que l’on pouvait être à la fois agriculteur, plasticulteur et éco-responsable.

Bernard Lemoine