Loup & Pastoralisme

Les flux rss du siteImprimer la page

Pour les Chambres d'agriculture, la présence du loup est incompatible avec l'élevage pastoral.
Malgré l'application des mesures de protection (parcs de nuit, chiens patous, aides bergers...) les dégâts atteignent chaque année des chiffres records.
La situation est humainement insupportable pour les éleveurs, affectés économiquement dans leur entreprise et soumis à des conditions de vie difficile. Ils ont le sentiment d'être dévalorisés, d'un manque de respect de leur métier. Comment accepter de découvrir régulièrement son troupeau décimé?
Avec nos différentes instances régionales et nationales, nous demandons le retrait du loup des annexes II et IV de la directive Habitat, afin d'assurer une véritable régulation de la population de loups en France et en PACA.

LES CHAMBRES D'AGRICULTURE EN ACTION

06 - Des mesures efficaces sont nécessaires

Le département des Alpes-Maritimes est le plus touché par la prédation du loup avec près de 4000 victimes par an. Le président de la Chambre d'agriculture est membre du comité national loup afin de défendre les intérêts des éleveurs. La zone de prédation du loup s'étend maintenant à l'ouest du département en touchant les éleveurs du moyen pays. 

légende : une délégation des Alpes-Maritimes a été reçue Ministère de l'Environnement

Chiffres clés

 

La prédation du loup

(du 1er janvier au 21 décembre 2015)

• 6 623 victimes constatées en PACA, soit 75 % du nombre de victimes en France

• Près de 2 millions d'euros d'indemnisation 

en savoir +