Vous êtes ici : Accueil > Les Actualités proches de vous

Détail de l'actualité

Les flux rss du siteImprimer la page

L'hivernage de votre pulvérisateur : les bonnes conditions

En début d'hiver et après les derniers traitements, il est temps d'effectuer une révision complète du pulvérisateur (à faire soi-même ou par le concessionnaire) et de le mettre en condition d'hivernage.

1- Commencer par un nettoyage soigneux. En fin de saison, un nettoyage complet de la tuyauterie au détergent permet d’éviter les résidus de produit.  Ces produits sont en général disponibles chez les distributeurs phytosanitaires. Leur mise en œuvre est simple et clairement indiquée sur les emballages.

2 – Contrôle et nettoyage des buses. Elles sont essentielles pour la qualité de la pulvérisation. Il est donc indispensable de les garder dans un bon état par un entretien et de les tester régulièrement. Les buses et porte-buses seront démontés et mis à tremper dans une solution avec un détergent précédemment cité. Au bout de 24 heures, il suffira de rincer soigneusement et de les brosser à la brosse à dents avant de remonter le tout.
Ce nettoyage sera l'occasion de vérifier l'état des buses et de les changer si nécessaire. Pour les buses bouchées, l’air comprimé et la soufflette permettent de déboucher l’orifice sans le détériorer. A bannir impérativement : l’aiguille ou la pointe de couteau.

3 - Un graissage généreux. Tous les organes articulés du pulvérisateur apprécient un graissage généreux pour l’hiver.  Se reporter au livret d’entretien qui mentionne les points de graissage de la pompe et le niveau d’huile à respecter. Graissage des croisillons de l'arbre à cardan, sans oublier le tube coulissant. Remise en état du tube protecteur, ainsi que des "bols". Remettre les chaînettes d'immobilisation. Afin de protéger le cardan, prévoir un support approprié si votre appareil n’en est pas équipé.

4 - Vidanger le carter de la pompe et remplacer l’huile selon les recommandations du fabricant. (L'huile du surmultiplicateur n'est pas une huile "moteur").

5 - Si en fin de campagne, la pompe a montré quelques signes de faiblesse (difficulté pour la montée en pression, claquements), procéder à un démontage pour examiner les clapets, les membranes, le vilebrequin.

6 - Changer le manomètre si le liquide (glycérine) dans le cadran a disparu. Pour un bon fonctionnement, cet appareil doit être monté verticalement. Lorsque le
manomètre est situé à plus d’1 mètre du poste de pilotage, il doit être de 100 mm de diamètre.

7 - Vérifier les courroies ou chaînes de transmission (nettoyer, changer si nécessaire, revoir la tension).

8 - Vérifier les conduites (perçage, pliage, usure par frottement) ; le serrage des colliers.

9 - Vérifier la membrane de la cloche à air ; démonter le chapeau, examiner la membrane et la changer si présence de points de fatigue ou « dégonflage » de la cloche à air.

10 - Enlever toute trace de rouille et protéger les parties métalliques à nu avec un produit adapté ou effectuer des retouches de peinture.

11 - Vérifier les pneumatiques et contrôler la pression. Eviter les surpressions pour limiter le tassement du sol.

12 - Nettoyer (intérieur/extérieur) le tube de jauge pour une bonne lecture du niveau dans la cuve.

13 - Décomprimer le ressort du régulateur de pression. En général, si la commande du régulateur de pression présente des "points durs", ne pas hésiter à le démonter, nettoyer l'intérieur (le pas de vis notamment) et graisser.

14 - Faire de même pour la portée du clapet. 

15 - Mise du circuit hors-gel. Quand le pulvérisateur est nettoyé et graissé, l’utilisation de solution antigel est recommandée pour passer l’hiver sans mauvaise surprise. Si la pompe est démontée et la tuyauterie bien vidangée, le circuit est normalement hors de danger en cas de gel. Dans le cas contraire, il convient d’ajouter une solution antigel dans les tuyaux. 

16 - A la remise en service au printemps, il faudra penser à enlever ce produit antigel par un rinçage abondant.

17 - Contrôle technique, vérifier la date d’échéance de votre dernier contrôle technique et si nécessaire programmer le prochain contrôle. 

Conseils du service Viticulture de la Chambre d'agriculture de Vaucluse

Liste des organismes de contrôles agréés disponible sur le site : www.gippulves.fr