Vous êtes ici : Accueil > Les Actualités proches de vous

Détail de l'actualité

Les flux rss du siteImprimer la page

Recyclage : Quand les déchets agricoles meublent les villes

La société A.D.I.VALOR organise régulièrement des collectes de déchets agricoles en partenariat avec la profession. Mais que deviennent-ils ?

Big bags, bidons en plastique, ficelles agricoles, films plastiques, filets paragrêle… Autant de déchets régulièrement collectés par l’entreprise à but non lucratif A.D.I.VALOR (Agriculteurs, Distributeurs, Industriels pour la VALORisation des déchets agricoles) qui leur offre, si l’on peut dire, une seconde vie. Ce sont ainsi quelque 75 000 tonnes de déchets plastiques agricoles qui sont collectés par A.D.I.VALOR et traités par une vingtaine de recycleurs.

Parmi les entreprises avec lesquelles A.D.I.VALOR collabore : MP industrie, créée en 1998 et installée à Gardanne. « Aujourd’hui, notre activité, c’est le recyclage de déchets plastiques, mais nous sommes des plasturgistes qui sommes venus au recyclage et aux déchets. C’est notre spécificité », explique Christophe Testa. A l’origine, une société familiale créée par l’arrière-grand-père de l’actuel dirigeant. « Mon oncle, Jean-Pierre Testa, est docteur en plasturgie et, il y a trente ans, il s’est dit que tous les plastiques qu’on est en train de mettre sur le marché, et notamment le polyéthylène – ce qui est notre spécialité – étaient des matières que pratiquement rien n’agresse, en tout cas dans les conditions naturelles ». Autrement dit, sa longévité est extraordinaire, comme en témoigne le destin des sacs en plastique jetés dans la nature.

Du mobilier urbain en filets paragrêle

Venant du milieu agricole, la société récupère les bâches de serres et les filets paragrêle. « On peut également faire tout ce qui tuyau goutte à goutte, mais on n’en fait pas beaucoup parce que c’est noir, et que l’on ne peut en faire que du produit noir ». Or, des produits noirs, il n’y en a pas énormément dans le catalogue de MixUrbain, la marque créée pour commercialiser le mobilier urbain qu’ils réalisent à partir de ces déchets. Et ce exclusivement ! Aucun plastique vierge n’est utilisé pour obtenir un produit fini qui a d’ores et déjà fait des émules parmi les collectivités. « Aujourd’hui, le mobilier urbain représente 75 % de notre activité ».
Les déchets agricoles utilisés représentent, sur du produit fini, entre 50 et 100 tonnes par an. « Cela correspond à en gros à la récupération de filets que l’on peut faire sur le secteur. L’usine a la possibilité de digérer chaque année ce que l’on produit dans les Alpes du sud », précise Sébastien Souchon, d’A.D.I.VALOR . « Cela permet d’avoir un flux de proximité ». Une unité par ailleurs idéale pour communiquer : « on peut faire toucher du doigt à l’agriculteur le résultat à la fois parce qu’elle est petite et de proximité et parce qu’on est sur un produit fini facile à montrer ».

Pour les industriels, l’intérêt de cette collaboration est de ne pas avoir à s’inquiéter de l’approvisionnement dans un secteur d’activité dont le développement peut être freiné par les coûts de production, en particulier si l’état de propreté du matériau n’est pas satisfaisant. « Pour moi, c’est beaucoup plus simple de m’approvisionner avec A.D.I.VALOR », confirme Christophe Testa.

Une reprise assurée des déchets agricoles

Sébastien Souchon explique : « Les bonnes années, on peut vendre les filets chers. Les années classiques, on peut même avoir les entreprises qui nous appellent pour qu’on leur reprenne le filet. Il y a un effet de marché sur ces matières, mais la vocation première qui a été donnée par les agriculteurs, qui détiennent A.D.I.VALOR , c’est de dire : « quelles que soient les conditions du marché, vous vous débrouillez pour que la collecte soit faite et que l’agriculteur en soit débarrassé ». Il nous revient de faire en sorte que le système soit proposé de façon continue et maîtrisée. On s’extrait du côté marchand et négoce et on garantit la reprise du filet à coût zéro ». Et cela permet aux industriels de concentrer leur activité sur la transformation du matériau.
Des bancs de marque MixUrbain estampillés « Bravo les agriculteurs » ont ainsi été exposés par A.D.I.VALOR, notamment, à l’occasion du Salon international de l’agriculture. Avec 1 ha de filets, on fait six bancs publics 100 % plastique ! Contrepartie de la durée de vie problématique des sacs en plastique : une longévité des meubles recyclés à l’avenant qui représente un pied de nez bienvenu à l’ère de l’obsolescence programmée…

Collectes déchets agricoles : 14 et 15 novembre 2017

Soucieuse de produire mieux, la profession agricole s’organise pour continuer à récupérer et éliminer les déchets agricoles. Les distributeurs d’agrofourniture, la Chambre d’agriculture des Alpes de Haute-Provence et A.D.I.VALOR organisent sur le département les mardi 14 et mercredi 15 novembre 2017 :

  • une collecte des emballages vides de produits phytosanitaire, d’engrais liquides et de produits d’hygiène de l’élevage laitier (conditionnement en saches)
  • une collecte des emballages vides d’engrais et semences :

    • Big bags 1 point (conditionnement en fagot de 10),
    • Big bags 4 points (conditionnement en fagot de 5),
    • Sacs papiers (conditionnement en fagot de 50),
    • Sacs plastiques (conditionnement en fagot de 50),

RAPPEL
Le distributeur AlpeSud collectera sur ses différents sites :
- les ficelles et filets utilisées pour le conditionnement des fourrages (Ne pas mettre les ficelles et filets dans le même sac)
- les films agricoles d’ensilage et d’enrubannage

Il est indispensable de bien respecter les consignes (rinçage, conditionnement…) pour que le distributeur prenne en charge vos déchets. C’est un point important pour développer le recyclage de ces déchets. Merci !

Sites de collecte

  • GPS : Oraison, Brunet et Manosque
  • Ets Magnan : Sisteron
  • Ets Garcin : Valensole
  • AlpeSud : Forcalquier, Sisteron, Digne, Barcelonnette, St André les Alpes

    •  Attention le site AlpeSud de Valensole est définitivement fermé

  • Ets Mille : Manosque
  • Prodia : Ste Tulle et Sisteron

St.M.C.