Vous êtes ici : Accueil > Les Actualités proches de vous

Détail de l'actualité

Les flux rss du siteImprimer la page

Dossier races bovines : Le choix de la différence

Prim’holstein, Montbéliarde, Abondance pour les laitières. Tarentaise pour les races mixtes, Charolaise, Limousine et, depuis quelques années, un peu d’Aubrac. Voilà en gros l’aspect du cheptel bovin des Hautes-Alpes et des zones montagnardes des Alpes de Haute-Provence. Il n’y a pas de quoi s’en étonner. Ces races ont fait leur preuve et leur productivité n’est pas en question. Pourtant, on trouve çà et là et des éleveurs qui ont fait des choix différents. Pour des raisons économiques, souvent, mais pas que… De la montagne de Lure à la vallée de la Romanche, sans espoir d’être exhaustif, nous en avons rencontré six et, pour chaque race, une histoire et une conception de l’élevage différentes. Au menu, nous avons donc un éleveur qui est tombé amoureux lorsqu’il avait une vingtaine d’années, un éleveur du Vercors qui a emporté ses vaches avec lui, un éleveur qui voulait une race mixte, un autre qui tenait à afficher sa différence, une éleveuse qui poursuit l’oeuvre de son prédécesseur, et un éleveur ovin qui en a marre de nourrir les loups…

Au programme de ce dossier, retrouvez différents articles, interviews, reportages... :

  • « La race a été sauvée grâce à quelques marginaux »
    CRUIS | Originaires de Villard-de-Lans, Christian et Patricia Arribert sont arrivés il y a trois ans dans les Alpes de Haute-Provence… avec leurs vaches.

  • La Highland Cattle : une excellente débroussailleuse
    PRADS-HAUTE BLÉONE | Impacté depuis des années par des attaques de loups à répétition qui l’empêchent d’exploiter certains secteurs, Jean-Marie Segond a décidé d’agrémenter son exploitation d’un petit atelier bovin.

  • « Je voulais une vache mixte parce que je voulais tout valoriser »
    MONTCLAR | Installé depuis trois ans dans la vallée de la Blanche, Vincent Belleuvre élève des Simmentals. Une race choisie pour sa mixité.

    « C’est la deuxième viande la plus saine au monde, après le bison »
    ESPARRON | Parce que son prédécesseur en avait, Priscille Billiere s’est installée avec un troupeau de Galloways. Aujourd’hui, elle essaie de revenir sur un troupeau de race pure.

    « Le fait d’avoir une race atypique permettait de nous différencier »
    PUY-SAINT-PIERRE | Installés dans le Briançonnais en production laitière et transformation fromagère, Chris Doras et Julia Robert sont les seuls éleveurs des Hautes-Alpes à élever de la Brune des Alpes.

  • Le caractère en or de l’Hérens
    VILLAR-D’ARÊNE | Fredo Laperrière et son épouse Claudine élèvent des Hérens dans la vallée de la Romanche. Le fruit tardif d’une passion ancienne que nourrit l’éleveur pour cette race à petit effectif.

Téléchargez le dossier complet de l'Espace Alpin n°317 du 26 janvier