Vous êtes ici : Accueil > Les Actualités proches de vous

Détail de l'actualité

Les flux rss du siteImprimer la page

Alerte aux faux coups de fil du ministère

Des individus mal intentionnés dépouillent les éleveurs en se faisant passer pour le ministère de l’Agriculture, par téléphone. Méfiance, ne communiquez sous aucun prétexte vos coordonnées bancaires, même sous la menace d’une amende.

Vous êtes concerné par les formations en biosécurité ? Des démarchages abusifs se multiplient. Soyez vigilant et ne payez rien !

Des agriculteurs de la région Pays de la Loire (porcs, volailles, bovins, circuits-courts…) sont actuellement contactés par des individus se faisant passer pour le ministère de l’Agriculture qui affirment qu'ils doivent suivre une formation « biosécurité » sous peine d’une amende de 7 000 €. L'arnaque se multiplie dans toute la France.

Ces personnes demandent de manière très insistante les coordonnées bancaires, et proposent de payer par téléphone ou de s'inscrire en ligne sur le site OCS Formation moyennant 596 € et avec une prise en charge de l'organisme VIVEA, en précisant parfois qu'il faut passer par les Chambres d'agriculture pour suivre cette formation.

Après vérification auprès des Directions départementales de la cohésion sociale et de la protection des populations, les Chambres d'agriculture vous informent qu'il s'agit d'une arnaque et vous engagent à ne surtout pas donner suite à ces sollicitations.

Les formations biosécurité sont règlementairement obligatoires pour les producteurs de volailles (pas pour les porcs et autres espèces) : les Chambres d’agriculture proposent ces formations pour les producteurs en circuits courts et des formations pour les éleveurs.

Le ministère de l'Agriculture n'appelle pas
les agriculteurs en direct.

NE COMMUNIQUEZ SOUS AUCUN PRETEXTE VOS COORDONNEES BANCAIRES ET NE PAYEZ RIEN.

- Attention, des arnaques similaires se déploient pour la mise en conformité des établissements recevant du public (ERP) et les formations HACCP en transformation /restauration. Producteurs fermiers, soyez très vigilants.

La Direction de la répression des fraudes a été mobilisée sur ces sujets.

- Attention nouveaux installés, des courriers d'inscription à un registre (tels que le RSI, le registre APE, Info-siret, l'enregistrement intra-communautaire...) sont envoyés afin de soustraire un montant parfois assez élevé.
Les CFE rappellent que, pour les activités agricoles, seules les inscriptions au Répertoire des entreprises tenu par l'INSEE, et en plus pour les sociétés, au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) tenu par le Greffe du Tribunal de Commerce sont obligatoires.
Ces inscriptions à ces registres ou répertoires obligatoires sont réalisées par votre CFE et ne font pas l'objet d'un démarchage direct et n'appellent pas de frais supplémentaires.
Portez attention aux conditions générales (principalement au dos des documents) qui attestent que ces inscriptions ne sont pas obligatoires.