Vous êtes ici : Accueil > Les Actualités proches de vous

Détail de l'actualité

Les flux rss du siteImprimer la page

Agronomie : Stimulateurs de défense des plantes, activateurs de sol, biostimulants : des résultats incertains

Les agriculteurs sont régulièrement sollicités par des agents commerciaux qui leur proposent des produits à effet stimulant pour les plantes. Mais qu’en est-il de leur efficacité ?

Le point sur les avancées des recherches en la matière…

Stimulateurs de défense des plantes, activateurs de sol, développement de la vie microbienne, biostimulants, les commerciaux proposent des dizaines de produits en tant que fertilisants, des produits à effet « boostant » ou revigorant pour les plantes. Ces produits sont supposés améliorer le fonctionnement du sol, de la plante ou créer des interactions sol-plante à travers la stimulation de produits biologiques. Ils apporteraient des solutions innovantes dans le domaine de la fertilisation et de la protection des cultures, ayant pour caractéristique commune un mode d’action passant par la stimulation de processus biologique.
Selon les fabricants, les biostimulants et stimulateurs de défenses agiraient sur les cellules des plantes et mettraient en place une résistance induite par l’activation des mécanismes de défense de la plante. Un mécanisme complexe en raison duquel l’efficacité de ces produits est difficile à démontrer, en particulier en plein champ.

La controverse vient donc principalement du fait que certaines mises en marché ont une efficacité variable en raison de la forte influence des facteurs extérieurs (conditions d’application, type d’espèces et de variétés, niveau de pression des bioagresseurs, modalité d’application, météorologie, type de sol…). Ces produits ne viendraient pas en totale suppression des produits classiques mais plutôt en appui, en complément.
Ils pourraient retarder ou réduire l’application de produit phytosanitaire.

Le problème est que les produits mis sur le marché chaque année sont très nombreux et différents les uns des autres. Les instituts de recherche ont donc des difficultés à essayer toutes les nouvelles formules. De plus, pour avoir des résultats fiables et irréfutables, il est nécessaire de faire des essais sur plusieurs années, dans différents sites de production, avec des protocoles bien stricts et nécessitent donc beaucoup de besoin humains et financiers. Cependant, des produits ont été testés par les instituts en fonction de la demande des administrateurs, du développement du produit et/ou du sérieux qui semblait se dégager de l’entreprise de commercialisation.

Dans la suite de cet article :

  • En grandes cultures, Activateurs de la vie microbienne testés grâce à ARVALIS et ses partenaires…

  • Et sur les pommes de terre, quelques résultats de biostimulants et d’engrais de spécialité

Téléchargez la suite de l'article de l'Espace Alpin n°316 du 12 janvier