Vous êtes ici : Accueil > Les Actualités proches de vous

Détail de l'actualité

Les flux rss du siteImprimer la page

351 nouveaux producteurs bio en Paca

Bio de Provence-Alpes-Côte d’Azur a publié les tendances qui se dessinent pour l’année 2017.

«Durant les six premiers mois de l’année 2017, les ventes de produits bio ont poursuivi leur hausse en France : elles dépassent de 500 millions d’euros celles du premier semestre 2016. Le marché, qui dépassait les 7 milliards d’euros sur l’année 2016 (restauration hors domicile comprise), devrait donc franchir le seuil des 8 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2017», se félicite dans un communiqué le réseau Bio de Provence-Alpes-Côte d’Azur, qui fédère les six associations départementales d’agriculteurs bio (Agribio) de la région.

Une hausse de la consommation qui va de pair avec une augmentation de l’offre. Le nombre d’agriculteurs s’engageant en agriculture biologique augmente tout aussi tendanciellement, et notamment en région Paca, comme en témoignent les données analysées par l’Observatoire Régional de l’Agriculture Biologique (ORAB) PACA à partir des chiffres de l’Agence BIO.

Ce sont en effet 351 nouveaux producteurs (toutes filières confondues, soit maraîchage, arboriculture, viticulture, grandes cultures, plantes aromatiques et élevage) qui se sont notifiés en agriculture biologique en PACA entre le 1er janvier et le 30 septembre 2017, contre 260 en 2016 pour la même période, soit une progression de 35%.
«La dynamique est particulièrement forte dans le Var (+ 64 % de nouveaux notifiés par rapport à 2016), les Bouches-du-Rhône (+ 53%) et les Hautes-Alpes (+ 39 %).
Les départements du Vaucluse et des Alpes de Haute-Provence voient également leur nombre de nouveaux notifiés progresser mais de façon un peu moins importante, avec respectivement 26% et 13% d’augmentation.
Seul le département des Alpes-Maritimes ne suit pas cette tendance puisqu’on y observe une diminution de 18 % du nombre de nouveaux notifiés sur les trois premiers trimestres 2017 par rapport à 2016
», précise Bio de Paca.

Paca, première région productrice de pommes et poires bio

Fin 2016, Paca reste la première région française en surfaces de fruits à pépins (pommes/poires) et compte 268 exploitations AB cultivant sur 1 732 ha (56 ha dont 13 ha en conversion pour 27 fermes dans les Alpes de Haute-Provence et 96 ha dont 41 ha en conversion pour 40 fermes dans les Hautes-Alpes).
Elle reste également première pour ce qui concerne la production de raisin de table, d’oliviers, de riz et de plantes à parfum (1 907 ha en bio ou conversion, dont 548 ha de lavandes et lavandins dans les Alpes de Haute-Provence pour 33 fermes, et 89 ha dans les Hautes-Alpes pour huit fermes).

La région Paca se place en deuxième position pour les surfaces de vignes (16 200 ha en bio ou conversion, dont 179 ha dans les Alpes de Haute-Provence et 63 ha dans les Hautes-Alpes) et en vergers de figuiers ; la troisième en surface de fruits ; la quatrième en nombre de brebis (viande et lait) et la sixième pour son cheptel en chèvres.

En ce qui concerne l’élevage, Bio de Paca relève la forte disparité entre les départements dans une région qui n’est pas une région agricole à dominante élevage. Ainsi, « environ 35 % des ateliers bio se situent dans les Alpes de Haute-Provence et 26 % dans les Hautes-Alpes contre seulement 4 % dans le Vaucluse ». La filière des ruminants biologiques fin 2016 représente 147 ateliers, soit 10 454 brebis (- 10 %), 1 001 chèvres (+ 20 %) et 1 148 vaches (+ 19 %) dans les Alpes de Haute-Provence, et 108 ateliers, soit 8 586 ovins (+ 10 %), 1 456 vaches (+ 32 %) et 768 chèvres (21 %) dans les Hautes-Alpes.

Enfin, fin 2016, le maraîchage biologique de la région occupe la sixième place des régions françaises productrices de légumes, avec une surface de 1 401 hectares en bio ou conversion. Dans les Alpes de Haute-Provence, la filière représente 179 ha (bio et conversion) pour 90 maraîchers, et 92 ha, soit 71 maraîchers dans les Hautes-Alpes.

En chiffres
Fin 2016, classement régional (conforme au découpage des nouvelles régions)

  • SAU Bio : 19,4 % - 1re région française en terme de SAU bio
  • 2 880 fermes bio : hausse de 165 fermes, soit +6,1% - 4e région française (derrière Occitanie, Auvergne-Rhône-Alpes et Nouvelle-Aquitaine).
  • 116 943 ha (Bio & conversion), soit +6,6 %
  • 26 528 ha en conversion, soit +12 %
  • Évolution des surfaces (2016/ 2015) : hausse de 7 264 ha

St.M.C.